L'illimité

 


Notre nature est illimitée. Aucune limite d'aucune sorte, aucune dimension.

C'est l'ouverture suprême. Même ce mot est inadéquat car pour ouvrir il faut des limites.

Les états de ressentis qui alternent entre ouverture et fermeture sont des reflets issus de l'absence de limite qui s'exprime en état d'ouverture ou état d'absence d'ouverture.

Les états de fermeture sont aussi l'expression de la focalisation. La focalisation est apparition de limites. C'est aussi comme une contraction de conscience qui se met en forme de focale. C'est la focale qui fait naître la perception.

On peut réaliser tout cela par exemple en assistant consciemment à l'endormissement. En effet lors de ce processus, les perceptions corporelles puis mentales se raréfient, s'estompent progressivement (bien qu'assez vite) laissant la place à un sentiment profond d'expansion qui se sait.

 

Ce vécu d'expansion est la porte d'accès à l'illimité de notre nature. Le vivre en toute conscience fait instantanément disparaître tout besoin, sentiment d'incomplétude de manque de quelle que sorte que ce soit et vivre la plénitude sans objet.

 

 

 

Le fait de maintenir ce site en ligne est payant.

Tout ceci fait partie de mon travail. 

 

Pour soutenir ce site:

merci de votre

 DONATION


 

Pour connaître les activités de Dayana, rendez vous sur le site  " Êtreté" :

 

www.etrete.com

"Je" suis ce qui voit tout ce qui est vu. "Je" est sans identité.

 

Tout ce qui est vu appartient au film, est géré par le film, nait vit et meurt dans l'instant.

 

Même le parcours de réaliser tout cela appartient au film.....