Différence entre réfléchir et observer

 

1 L'observation

Elle est la base de tout. Elle existe avant toute analyse, toute pensée, toute interprétation. Elle est de notre nature même. Sans effort, elle est la source de toute perception. D'une neutralité absolue, elle accepte tout. Toujours disponible et de même qualité, elle est synonyme d'écoute, de présence, d'accueil, d'ouverture, de conscience.

Elle ne se réfère à rien d'autre qu'elle-même, alors que toutes les perceptions se réfèrent à elle.

C'est à partir d'elle que tous les actes se posent ou non.

Même quand l'identification erronée à un ego est, c'est par elle que cette fausse identité se produit : par l'observation crispée sur la pensée "moi" et/ou ce qui fait son lit.

Elle ne dépend d'aucune analyse ni d'aucune stratégie.. 

Elle est pure lumière, éclairant tout ce qui est et ne pouvant jamais être obscurcie.

 

 

 

 

2 L'intellect:

 

Pour que la fonction intellectuelle puisse être, il faut d'abord observation. L'intellect qui intervient donc en second, est une "machinerie" permettant tri et analyse.

L'observation récolte les informations. Ces informations appartiennent à la fois à l'expérience directe (sur laquelle on veut refléchir) et à la fois à la mémoire.

Les informations issues de l'expérience directe sont ensuite retraitées par comparaison à une référence. Cette référence est un modèle élaboré par le biais du mental à partir de la mémoire. Le modèle est construit à partir d'une idée d'idéal dans le domaine, fait d'interprétations d'anciennes expériences vécues et d'apprentissages conditionnés. 

Ainsi, la réflexion est une comparaison des données que l'on veut examiner à ce modèle. Celle-ci recherche les similitudes, les différences par rapport à lui et éventuellement cherche comment les faire coller à ce modèle.

Il s'ensuit, dans ce dernier cas, bien des efforts car la réflexion cherche à trouver des informations supplémentaires, des moyens supplémentaires à ce qui est pour faire correspondre les données au modèle.

 

L'observation naturelle est ainsi tronquée d'une part, par la référence à un modèle "imaginé" et d'autre part, par la recherche d'informations n'existant pas. Quand la recherche de ces informations est rendue caduque, l'imagination vient parfois pallier à cela et invente les informations manquantes afin de compléter la stratégie. Le résultat obtenu après tout ce traitement d'analyse des données initiales conduit alors à un résultat purement imaginaire.

 

 

 

Le fait de maintenir ce site en ligne est payant.

Tout ceci fait partie de mon travail. 

 

Pour soutenir ce site:

merci de votre

 DONATION


 

Pour connaître les activités de Dayana, rendez vous sur le site  " Êtreté" :

 

www.etrete.com

"Je" suis ce qui voit tout ce qui est vu. "Je" est sans identité.

 

Tout ce qui est vu appartient au film, est géré par le film, nait vit et meurt dans l'instant.

 

Même le parcours de réaliser tout cela appartient au film.....