Le verbe s’est fait chair

 

 

Avant la matérialité il y a le verbe. Le verbe c’est la fonctionnalité. C’est la conscience qui se projette en intentions :

 

Ecoute : impossible de saisir l’écoute. Ensuite apparaissent ce qui écoute (oreille, cerveau) et ce qui est écouté . L’attention se fige sur la séparation voyant apparaître les objets, sujet et choses, parties prenantes de la fonction écoute. Mais l’écoute ou écouter sont sans support, sans matière et précèdent l’apparition des supports

Idem, voir, vision

Idem sentir, sensation

Idem être, existence

Idem présence

Idem aimer, amour

Idem courir, course

Idem chanter, chant

Idem respirer, respiration

Etc…

Toutes les fonctionnalités avant que de se « matérialiser » sont des intentions immatérielles, expressions directes et comme "fragments" de conscience qui se met en forme.

 

 

Les fonctionnalités sont insaisissables, ne peuvent ni se voir ni se comprendre, elles se savent être, tout comme la conscience.

 

 

 

Le fait de maintenir ce site en ligne est payant.

Tout ceci fait partie de mon travail. 

 

Pour soutenir ce site:

merci de votre

 DONATION


 

Pour connaître les activités de Dayana, rendez vous sur le site  " Êtreté" :

 

www.etrete.com

"Je" suis ce qui voit tout ce qui est vu. "Je" est sans identité.

 

Tout ce qui est vu appartient au film, est géré par le film, nait vit et meurt dans l'instant.

 

Même le parcours de réaliser tout cela appartient au film.....