On regarde le film se dérouler sans cesse et l'individu que l'on croit être fait aussi partie du film!

 

 

L’identification

 

Qu’est ce qui fait que l’on s’identifie à des illusions ? Voici les constatations issues de l’observation.

 

Tout vient de la focalisation et de notre nature même.

Ce n’est pas compliqué, tout ce qui existe est soi. Il n’y a rien, absolument rien d’autre que le soi. Il est donc par nature normal d’être identifié à tout ce qui est.

 

A partir de l’illimité de la conscience émerge comme un mouvement que l’on pourrait nommer l’attention. Ce mouvement, cette attention est en réalité comme un bout de conscience, une focale. C’est ce que l’on peut décrire aussi comme de la conscience qui se met en forme de focale. C’est la forme que prend cette focale qui fait apparaître la perception c’est-à-dire le phénoménal. Cette attention, conscience mise en forme est exactement de même nature que la conscience source. Il y a donc bien identité avec la forme qui est prise, donc bien identité avec la perception donc bien identité avec le phénoménal.

 

Ce qui va comme générer le « bug » de la séparation et donc de l’identification à l’individu, c’est que l’observation reste fixée sur la forme, voire certaines formes en particuliers, maintenant de ce fait la fixité de l’identité sur une focale au lieu de la laisser être en mouvement à travers la danse des focales.

 

 

Ainsi l’identification erronée à un individu, est juste une fixation d’identité naturelle sur une forme, focale de conscience qui se maintient alors que toutes les autres identités sont comme ignorées au sein de l’identité source : la pure conscience.

 

 

 

Le fait de maintenir ce site en ligne est payant.

Tout ceci fait partie de mon travail. 

 

Pour soutenir ce site:

merci de votre

 DONATION


 

Pour connaître les activités de Dayana, rendez vous sur le site  " Êtreté" :

 

www.etrete.com

"Je" suis ce qui voit tout ce qui est vu. "Je" est sans identité.

 

Tout ce qui est vu appartient au film, est géré par le film, nait vit et meurt dans l'instant.

 

Même le parcours de réaliser tout cela appartient au film.....